Comment je développe mes négatifs

Voici la méthode que j’utilise pour développer mes négatifs. Elle n’est surement pas parfaite mais je suis contente du résultat.

Pour commencer voici la matériel que j’utilise:

Matériel

  • Ciseaux
  • Cuve
  • Décapsuleur
  • Évier ou autre point d’eau
  • Balance de précision
  • Cuve graduée
  • Un chronomètre
  • Un thermomètre
  • Chime: révélateur, bain d’arrêt, fixateur

Préparation de la chimie

Révélateur

Étant donné que je ne développe pas mes négatifs de façon régulière j’ai opté pour un révélateur en poudre qui se conserve mieux que du liquide.

Mon choix s’est arrêté sur le XTOL de kodak. Il est facile à trouver et d’après mes recherches est moins polluant que le d76.

Je suis loin d’être une spécialiste mais les résultats obtenus avec ce produit me conviennent bien.

Généralement je fais 2 pellicules de 120 en même temps ce qui nécessite 1 litre de révélateur. Pour savoir combien de liquide est nécessaire je mets le nombre de spires souhaitées dans la cuve puis je verse de l’eau jusqu’à ce que les spires soient recouvertes et enfin je mesure la quantité d’eau qu’il m’a fallu.

Donc pour 2 spires de 120 il me faut un litre, la poudre est prévue pour 5 litres donc je divise tout par 5.

  • Pour la partie A : 244g pour 5 litres donc 48.8g pour 1 litre.
  • Pour la partie B : 270g pour 5 litres donc 54g pour 1 litre.

C’est pour cette partie que la balance de précision est indispensable.

Dans 800ml d’eau entre 18 et 29°C je dilue A. Une fois A totalement dilué je dilue B. Puis je complète avec 200ml d’eau et je mélange encore.

Bain d’arrêt

J’utilise du vinaigre tout simplement, j’ai toujours utiliser cette méthode et je n’ai pas à m’en plaindre.

Il est nécessaire de diluer le vinaigre acheté dans le commerce, en effet il faut arriver à une concentration de 2 %. Donc si vous avez du vinaigre à 6% il faut diviser par 3 la concentration, donc un volume de vinaigre pour 2 d’eau. Avec 8% ça donnera un volume de vinaigre pour 3 d’eau.

Si on est toujours sur 2 spires de 120 il faut aussi 1 litre.

Fixateur

Comme je me sers du fixateur pour le tirage également, j’en ai une utilisation plus régulière que le révélateur de négatif. Donc pour ce produit j’ai choisi une forme liquide car j’ai moins de problème de stockage long terme.

J’utilise du Rapid Fixer de chez Ilford qui me sert également pour le tirage.

Attention : on peut utiliser le même produit pour le développement et le tirage mais il ne faudra pas utiliser une préparation qui a déjà servit pour du film pour faire du tirage et inversement. Il faut préparer 2 « batch », un « batch » film ET un « batch » tirage

1 litre permet de faire 5 litres de fixateur(1+4). Pour les films il est conseillé d’utiliser cette dilution.

Donc si je veux faire un litre il me faut un volume de rapid fixer (200ml) et 4 volumes d’eau (800ml)

Détermination des temps

Avant de commencer le développement à proprement parlé il faut déterminer les temps des différents bains. Et là si vous avez des pellicules exotiques ou des marque de péloches et chimie différentes ça peut être un peu casse tête. Pour ça le Xtol est pratique, on trouve facilement les indications pour beaucoup de pellicules. Mais bon rassurez vous sur des temps de révélation long ( au delà de 7 min je dirais)les erreurs sont moins graves.

Révélateur

Pour déterminer le temps du bain du révélateur je me base sur 2 sites.

http://tables.pirate-photo.fr/?sid=cd53ca0bce485d04b9a8710473ea0e56

http://www.digitaltruth.com/devchart.php?Developer=Foma&mdc=Search

Pour ce qui est de la dilution sur digital photo je prends « stock » en effet je ne dilue pas mon révélateur.

Le principe est simple, vous mettez votre type de négatif et votre révélateur et vous allez récupérer un temps et une température. En général le temps est indiqué pour un produit à 20°C

Vous pouvez également vous baser sur la documentation des fabricants.

Le temps étant donné à 20°C il faudra compenser si votre liquide est plus ou moins chaud que 20°C. Pour ça j’utilise le tableau suivant:

Par exemple 8 minutes à 20°C donneront 9 minutes à 19.

Réutilisation

On peut sans problème réutiliser la préparation pour plusieurs pellicules. En général je la jette quand elle est vieille. Dans la pratique je développe essentiellement quand je rentre de voyage donc je m’en sers très ponctuellement pour 5 ou 6 pellicules puis je jette car je ne m’en sers plus pendant des mois.

.

  • de 1 à 5 films : temps de la table
  • de 6 à 10 films, ajouter 15% au temps de développement
  • de 10 à 15 films, ajouter 15% supplémentaire pour chaque film développé

Bain d’arrêt

Ici c’est pas compliqué je prends 1 minute avec mon vinaigre à 2%.

Fixateur

Ilford indique entre 2 et 5 minutes pour du film.

Personnellement je fais un bain de 4 minutes.

Développement

Ça y est tout est préparé maintenant on peut passer aux choses sérieuses.

Mise en spire

Pour cette partie il faut être dans le noir total ! Vraiment zéro lumière. Donc attention à votre téléphone portable qui peux s’allumer si quelqu’un vous appelle ou vous envoie un message. Attention aussi à vos montres, je me suis déjà fait avoir car j’ai une montre qui prend mes battements cardiaques et émet en permanence une lumière verte sur mon poignet.

Si vous n’avez pas de pièce dans laquelle vous pouvez faire le noir total il existe des manchons de chargement qui vous permettront de réaliser la manipulation dans le noir.

http://www.pointnodal.eu/accessoires-pour-chambres/950-kaiser-manchon-de-chargement-69-x-76-cm-4001072063890.html

Je n’ai jamais testé mais ça à l’air efficace.

Bon ça y est il fait tout noir? C’est là qu’on commence à s’amuser vraiment. Mettre ce p*tain de film sur cette p*tain de spire. Y a pas mal de vidéo de faites sur le sujet donc je ne vais pas détailler. Par contre je ne peux que vous conseiller de vous entrainer avec une péloche « sacrifiée » avec de la lumière. Ça vous permet de voir et de comprendre comment l’enroulage se fait avant de plonger dans le noir pour de vrai.

35

120

 

Les bains

Voilà vous avez triompher des spires on peut passer à la suite. Ma technique pour cette partie est largement inspirée de ce site :

http://www.chambre-noire.net/tutorials/001F0610-le-developpement-d-un-film-noir-et-blanc

Je ne fais pas de pré mouillage et je passe directement au révélateur.

Préparer les différents produits et un chronomètre.

Révélateur

  • Remplir rapidement la cuve et démarrer le chrono
  • Agiter la cuve pendant les 10 premières secondes de chaque minutes.
  • Taper la cuve sur la table après chaque agitation (évite les bulles)
  • Vider rapidement la cuve à la fin du temps

Exemple: Pour 5 minutes on agite 10 secondes à 0min, puis 10 à 1 min, …le dernière agitation se fait à 4 minutes.

Bain d’arrêt

  • Remplir rapidement la cuve et démarrer le chrono
  • Agiter la cuve pendant 30 secondes
  • Taper la cuve
  • Laisser reposer 30 secondes
  • Vider la cuve à la fin de la minute

Fixateur

  • Remplir rapidement la cuve et démarrer le chrono
  • Agiter la cuve pendant les 10 premières secondes de chaque minutes.
  • Taper la cuve sur la table après chaque agitation
  • Vider la cuve à la fin des 4 minutes

Rinçage

  • Remplir la cuve d’eau (attention à ce que la température ne soit pas trop différentes des bain précédent, éviter l’eau glacée!)
  • Agitez 6 fois (tourner les spires 3 tours à gauche puis 3 tours à droite)
  • Vider l’eau
  • Recommencez ces 3 premiers points pour 10, 16, 20, 26 et 30 tours
  • Remplir la cuve et laissez la reposer 30 minutes
  • Vider l’eau

Ça y est vous pouvez sortir les pellicules et les mettre à sécher.

Moi je les accroche à une corde à linge avec une pince. On peut mettre une pince en bas aussi pour faire du poids et tendre la pellicule.

Vous pouvez utilisez de l’agent mouillant pour améliorer le séchage mais perso je ne trouve pas ça nécessaire.

Agitation

La méthode d’agitation va dépendre de votre matériel. Moi j’ai des cuves patterson et j’imprime un mouvement de rotation à mes spires, gauche puis droite pendant le temps indiqué secondes.

Mes sources:

Voici la liste des sites que j’ai utilisé quand je me suis lancé dans le développement:

http://www.chambre-noire.net/tutorials/001F0110-le-developpement-d-un-film-noir-et-blanc

https://www.digitaltruth.com/devchart.php?Film=&Developer=Ilfosol+3&mdc=Search

http://www.focale-alternative.be/blog/developper-son-premier-film-argentique-noir-blanc-introduction/

http://pirate-photo.fr/

Pense bête

Les notes que j’ai besoin d’avoir sous les yeux pour mes développements:

1 litres pour 2 pellicules 120.

Révélateur

Pour 1 litre 48.8 de A et 54g de B. Dans 800ml d’eau entre 18 et 29°C je dilue A. Une fois A totalement dilué je dilue B. Puis je complète avec 200ml d’eau et je mélange encore.

Temps avec du XTOL

  • Fomopan 100 : 6 min à 21°C
  • Ilford FP4 125 : 8:30 min à 20°C

  • de 1 à 5 films : temps de la table
  • de 6 à 10 films, ajouter 15% au temps de développement
  • de 10 à 15 films, ajouter 15% supplémentaire pour chaque film développé

Agiter 10 secondes au début de chaque minute

Bain d’arrêt

Vinaigre à 2% pendant 1 minute. Agiter 30 secondes puis laisser reposer 30 secondes

Fixateur

Rapid fixer (1+4) pendant 4 minutes.

Agiter 10 secondes au début de chaque minute

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *